Mes astuces du quotidien du premier trimestre de grossesse

Vous venez de découvrir que vous êtes enceinte et beaucoup de sentiments et sensations se mélangent… La joie, l’excitation mais aussi les craintes, les doutes et puis tous ces petits maux de la grossesse qui commencent à pointer le bout de leur nez… Ah les hormones de grossesse…
Je suis enceinte actuellement de 5 mois et j’ai la chance que ces petits désagréments du premier trimestre soient terminés.
Mais comme beaucoup de futures mamans je n’ai pas eu un premier trimestre de grossesse tout rose et j’ai utilisé plusieurs astuces glanées ici et là qui, je l’espère, pourront vous aider aussi.

Image by Free-Photos from Pixabay

Les nausées

Ah les nausées… en ce qui me concerne c’est un des premiers symptômes qui apparait et qui me met la puce à l’oreille (tiens et si je faisais un test de grossesse?!)
J’avais des nausées en permanence pour chacune de mes grossesses et pour celle-ci elles étaient un peu plus fortes que les précédentes. Mais mon bon je relativise car je ne passais pas mon temps à vomir … Seulement quand je mangeais un peu trop tôt le matin. Du coup j’emportais mon petit déjeuner au travail que je mangeais entre 9h et 10h.
Ce qui m’a soulagé un peu ce sont les infusions de gingembre. Je prenais ça le matin à la place de mon thé habituel et cela me soulageait un peu. C’est très simple à réaliser, il suffit de faire bouillir un peu de gingembre frais épluché et coupé en petites lamelles, pendant environ 10 minutes. On peut rajouter du citron. Et voilà prêt à déguster. Pour les plus pressées il existe des infusions toutes prêtes qui font bien le job également.
Ce qui m’apaisait un peu c’était aussi de fractionner les repas. Je mangeais un peu moins mais plus souvent. Car je ne sais pas vous le ventre plein ou au contraire le ventre vite intensifie les nausées. J’avais un peu l’impression de manger tout le temps mais heureusement cela ne dure que 2 ou 3 mois.

La fatigue

Un autre petit désagrément bien connu des futures mamans… Pour celui-ci je n’ai pas de remède miracle à part se reposer. Je sais que cela n’est pas évident surtout lorsque l’on a d’autres enfants. Je n’ai pas fait de siestes car avec mon boulot je ne pouvais pas (de toute façon même très fatiguée j’ai beaucoup de mal à faire la sieste) mais par contre je me couchais très tôt. Dès que mon compagnon rentrait du travail (vers 19h ou 20h) je lui passais le relais et j’allais me coucher. N’hésitez pas à écouter votre fatigue et tant pis si vous vous couchez à l’heure des poules…
Un autre point à prendre en compte c’est l’anémie. Car beaucoup de femmes enceintes en souffrent et je n’y ai pas échappé. Ma gynécologue m’avait prescrit un traitement à base de fer qui m’a causé des désagréments au niveau digestion, du coup j’ai cherché des remèdes naturels et je suis tombée sur cet article. J’ai commencé à prendre une boisson à base de plantes et fer (floradix fer + plantes) et un peu de spiruline. Vous verrez tout est expliqué dans l’article. Et cela m’a beaucoup aidé au niveau fatigue.

Les seins douloureux

J’ai commencé à avoir mal très tôt dans ma grossesse et comme à chaque fois ce qui me soulage c’est de changer mes soutiens-gorges.
J’en choisis des ultra confortables, sans armatures. N’hésitez pas à en essayer plusieurs pour trouver celui qui vous convient.
Personnellement je n’ai pas utilisé d’autres astuces pour ça. Je sais que l’on peut les masser aussi avec une crème hydratante ou les passer sous un jet d’eau froide. Je n’ai pas testé car j’évite de les toucher quand ils sont douloureux.

Les odeurs et les aversions

Chaque grossesse est différente et je n’ai vraiment pas eu les mêmes dégouts à chacune. Par exemple pour cette grossesse, je ne supportais pas les aliments verts, cela me donnait des nausées. Alors je faisais cuire les légumes dans de la sauce tomate…
Les odeurs me dérangeaient beaucoup également. J’ai mangé pratiquement tous mes repas froids durant le premier trimestre et j’ai beaucoup fait appel à des plats tout prêts que mon conjoint n’avait plus qu’à réchauffer.
Chaque cas sera différent et il serait bien trop difficile d’énumérer toutes ces envies ou aversions bizarres. Mais le plus important est de vous écouter et vous finirez par trouver des astuces. Et puis je sais qu’on le répète beaucoup et que cela peut énerver quand on est en plein dedans, mais cela ne dure pas et c’est vrai. Vous aurez rapidement oublié tous ces petits désagrément croyez-moi… j’ai vécu 2 césariennes et pourtant j’y retourne pour une 3ème, parce qu’on oublie tout ça. Vous verrez…

Surtout soyez à l’écoute de votre corps et faites vous confiance. Vous savez comment vous occupez de vous. Vous êtes la mieux placée pour savoir ce qui est bon pour vous, il suffit juste de savoir écouter.

Répondre à Magali Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *